École René Coudoint

Accueil > Infos à la Une > Les Cm1 vous font vivre leur spectacle de l’intérieur.

Les Cm1 vous font vivre leur spectacle de l’intérieur.

jeudi 28 mars 2013, par thierry Eclimont

 

Emma

Lorsque j’ai mis mon costume et ma casquette, je me sentais vraiment ridicule.

Mon maquillage s’enlevait dès que je touchais mon visage.

Mais sinon, après, j’ai bien aimé mon maquillage et mon costume.

Lorsque j’ai fait mon premier sketch, j’étais un peu stressée puis j’ai fait mes autres

sketchs et je n’étais plus stressée. A la fin du spectacle, mes parents m’ont dit « Bravo ».

 

Hakan

Quand je suis venu, j’étais excité de faire le spectacle. J’ai mis les costumes. Quand j’ai fait le jongleur, ça m’a fait bizarre de faire le jongleur devant le public. J’ai fait l’assiette et j’étais déçu. J’étais content de faire le cirque.

 

Hugo

J’avais peur de mal réussir mon numéro de jongleur. Au départ, je me trouvais ridicule dans mon costume. Mon costume me grattait. Mes camarades étaient drôles. A la fin, je n’avais plus le trac.

 

Elisa

Vendredi soir, nous avons fait une représentation devant les parents. J’étais beaucoup stressée mais quand j’ai vu les autres passer, je me suis déstressée. On avait des costumes roses avec des pois violets. Au début, je me sentais ridicule !!!!!Au final, le spectacle s’est très bien passé !!!!!

 

Jade

Vendredi matin, j’étais toute excitée. Je ne parlais plus que du spectacle. Je n’avais plus qu’un mot à la bouche : spectacle !

Et petit à petit, je devenais stressée. Le soir, chez moi, je ne pensais qu’à ça et j’avais peur. Dans la voiture, je parlais avec mon père et ma mère pour ne plus avoir peur. Et quand je suis arrivée, il n’y avait que Davide. J’avais peur d’être en retard. Aussitôt dans le chapiteau, j’ai du passer dans les coulisses pour les costumes. J’étais de plus en plus stressée. J’avais beau ne plus penser à ça, rien n’y faisait. Je me sentais ridicule avec un costume de clown, et encore plus avec le maquillage. Mais quand j’ai vu les autres costumes, j’étais soulagée. Le spectacle s’est bien passé, et je n’étais plus stressée.

Après le spectacle, j’étais complètement soulagée et contente de mon numéro.

Mes parents m’ont félicitée et trouvaient que les blagues des clowns étaient très rigolotes.

 

Charlotte

A la maison, avant de partir, j’avais le trac.

Dans le chapiteau, on a mis les costumes et j’avais l’impression de ne ressembler à rien.

Le spectacle s’est très bien terminé et j’étais contente.

 

Julie

Le matin, on a vu le spectacle du premier groupe.

C’était bien.

L’après-midi, j’ai fait mon spectacle.

J’avais le trac.

Le soir, c’était horrible.

Tout le monde avait peur.

J’avais un déguisement orange et vert et Marin me disait que j’avais l’air d’une carotte.

Après, j’ai fait mon spectacle.

A la fin tout le monde me disait : ça se voit, tu as eu le trac.

C’était vrai.

Après le spectacle, ma mère m’a dit : « c’était bien mais tu ne souriais jamais. »

Quand je suis rentrée, je me disais : « ouf, enfin c’est fini » et je me suis endormie.

 

Julien

Quand je suis allé au cirque, j’ai eu le trac. Je me suis déguisé. Moi, je ne me sentais pas ridicule.

Mais quand j’étais en piste, je n’ai plus eu le trac. Le lendemain, mes parents m’ont dit qu’ils

avaient aimé.

 

Océane

Je me suis beaucoup entrainée mais vendredi, j’avais peur de rater mes numéros. Je me rongeais même les ongles. Tout le monde avait de beaux costumes. Sur la scène, j’avais un peu le trac mais ça allait. Après le spectacle, ça allait mieux ma maman m’a félicitée d’être courageuse sur la scène.

 

Laurine

Vendredi soir, j’ai eu le trac.

Mais ça s’est bien passé.

Ma mère l’a trouvé super.

 

Maxime

Sur le banc, ça allait. Mais derrière le rideau, j’avais le trac. Quand je suis entré sur la piste, j’avais froid. Mes lèvres tremblaient. Quand ce fut mon tour, j’avais peur de rater mais dès que je suis monté sur le trapèze, j’ai tout réussi. Alors, je n’ai plus eu le trac. Après mes parents m’ont félicité.

 

Mélanie

Vendredi, j’ai eu très peur. Je tremblais beaucoup. Avec les costumes, je trouvais

que j’étais ridicule, même avec le maquillage. Quand je suis revenue dans les coulisses,

après avoir fait mon numéro, je n’avais plus peur. Après j’étais soulagée d’avoir

terminé.

 

Chloé

Je suis allée dans le chapiteau. J’ai vu tous les clowns habillés. Et après, on m’a habillée et maquillée. J’ai senti que le maquillage grattait .On attendait que les parents viennent.

On commençait à avoir le trac. Le spectacle a commencé et c’était mon tour. Je me cachais

derrière mon maquillage. Et après, j’étais à l’aise. J’ai fait mon numéro. Je suis rentrée et j’ai

regardé les photos que maman avait prises.

 

Nelson

J’ai eu le trac le jour du spectacle parce qu’il y avait plein de monde. Et puis j’ai fait deux duos : un avec Baptiste et un avec Marin.

A la fin, j’ai trouvé ça bien.

 

Odile

Quand j’ai mis mon costume, j’étais impatiente d’aller sur la piste.

J’ai bien rigolé avec les blagues des clowns.

Au début, j’avais un peu peur car je ne voyais pas mes parents.

J’ai été dans la joie quand j’ai fait mon numéro.

Mais après mon numéro, j’étais triste parce que je savais que, après, tout ça serait fini.

 

Phoebe

Quand les parents étaient-là, j’avais un peu le trac.

Je suis passée après les clowns.

Ma mère et mon père m’ont pris en vidéo

Après, quand ce fut fini, j’étais triste.

 

Sidonie

Quand je suis arrivée dans le chapiteau, j’ai eu très peur. J’ai mis mon costume et je ne l’ai pas aimé parce que quand je l’ai mis, il me gênait. Arrivée sur le trapèze, j’ai eu peur de tomber. Avec Elisa, on a fait un numéro à deux. Le matin, j’avais un peu raté !!!!Mais le soir, j’ai pensé à tout. Puis j’ai vu Jade faire son numéro de clown.

 

Thomas

Nous avons fait un stage de cirque avec l’école. 

J’étais dans le groupe 2.

Le spectacle était à 20 heures.

J’étais clown.

Je commençais à avoir le trac.

Je commençais à avoir le trac.

A 20 heures, mon père m’a amené.

Nous étions assis sur un banc.

Gipsy m’a donné mes vêtements.

Je me trouvais ridicule.

Ils m’ont maquillé.

Je suis allé sur scène. J’ai commencé.

A la fin, je me suis dit que c’était bien de faire un spectacle.

 

William

Le matin, nous avons vu les autres.

Après, c’était notre tour. Nous savions que l’on allait avoir le trac mais pour le spectacle encore plus.

Le soir au lieu d’avoir le trac, j’étais content.

Les costumes étaient plutôt bien.

Le tee-shirt était avec des rayures comme les acrobates et les bas aussi.

Mes lèvres tremblaient. Quand ma sœur me regardait, je riais et j’ai fait mon duo.

Et le trapèze m’a finalement porté chance.

 

Anaïs

Quand j’étais à la maison, j’avais un peu le trac.

Je suis arrivée au cirque. Ma maman m’a prise en photo

devant le chapiteau. Quand je suis arrivée, il y avait plein

de monde. Peu après, je me suis préparée.

J’ avais un short rayé, rouge et blanc. Je suis passée

devant le public mais je n’ai pas eu le trac sur

la scène. Je trouve que tout le monde a

réussi son numéro.

 

Alexandre

Le vendredi soir, j’avais le trac de me tromper devant mes parents. Le costume était moche, mais à force de le porter, je commençais à aimer le costume. Pendant le spectacle, j’ai adoré. Je voyais mes parents avec un sourire. Alors, j’ai fait le spectacle avec joie. 

 

Davide

J’avais peur et les costumes grattaient. Il y avait beaucoup de bruit. Les premiers étaient les clowns qui ont fait leur spectacle puis les acrobates, les boules, les trapézistes, les clown puis les jongleurs. J’ai beaucoup aimé les trapézistes.

 

Marin

Au moment où je suis arrivé au chapiteau, j’avais le trac. Les costumes étaient bien. Moi, j’avais, sur 3 boutons 2 de craqués. Derrière le rideau, je me préparais. Sur la scène, j’ai réussi mes numéros et je suis rentré chez moi content.

 

Willem

Le vendredi, j’avais très peur. Le costume me grattait et j’avais peur de rater mes trois cerceaux. J’avais peur de rater le numéro. Sur la piste, j’avais le trac. Et le lendemain, mes parents avaient bien aimé quand j’avais jonglé.

 

Kellyssa

Au début, à la maison, je n’imaginais pas que ce serait comme ça. Je suis rentrée dans le chapiteau, et c’est à ce moment-là que j’ai eu une douleur au ventre. J’avais le trac. On a mis nos costumes. Ensuite, je suis allée m’asseoir. Je n’osais pas me retourner sur la boule. Après, j’en ai parlé avec mes parents. Cette semaine, j’ai fait un rêve : tout le monde se moquait de moi.